L'incroyable univers high-tech de Max Verstappen

Le partenariat entre Exact et Max Verstappen (pilote de Formule 1 néerlandais) ouvre les portes du monde très fermé de la Formule 1, où l'innovation et les technologies de pointe sont la norme. Que se passe-t-il en coulisses pour que Max soit performant sur le circuit et quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

Bienvenue dans l'univers high-tech de Max Verstappen.

Gestion du changement et amélioration continue

Les voitures que conduisent Max et son coéquipier Daniel Ricciardo sont fabriquées dans l'usine Red Bull Racing à Milton Keynes en Angleterre. L'usine emploie 750 personnes 24h/24 afin que ces deux voitures soient parfaitement opérationnelles pour les courses. De la conception à la construction, tout se passe en interne. Le moteur et la boîte de vitesses sont les seules pièces fabriquées ailleurs.

Al Peasland, manager des partenariats techniques pour Red Bull Racing, a travaillé dans l'industrie aérospatiale avant de se lancer dans la Formule 1 pour se confronter à de nouveaux défis. Il s'épanouit dans ce domaine qui nécessite d'améliorer les voitures dans des délais très serrés pour répondre aux exigences implacables du calendrier des courses.

« Oui, nous sommes une équipe de Formule 1, mais je pense que nous sommes avant tout une équipe chargée de la gestion du changement et de l'amélioration continue. »

Une voiture de Formule 1 n'est jamais terminée. Pour chaque Grand Prix, il faut procéder à plus d'un millier d'ajustements, soit un total de 30 000 par saison. La voiture est ajustée aux caractéristiques de chaque circuit avec une précision scientifique. Les données des courses précédentes sont également utilisées pour apporter des améliorations.

Cette volonté d'optimisation technologique signifie que Max conduit une nouvelle voiture, avec de nouveaux calibrages et une nouvelle maniabilité, à chaque course. Le véhicule a le même aspect extérieur, mais la ressemblance s'arrête là. Vous comprenez pourquoi il y a trois sessions d'essais libres avant chaque course. Pendant ces heures précieuses, Max doit s'habituer à sa « nouvelle » voiture. Il doit aussi travailler avec ses ingénieurs pour identifier les derniers ajustements qui lui permettront d'avoir un véhicule parfait.

World-of-Max-blog-002

L'équivalent numérique

Heureusement, l'équipe a déjà une idée du comportement qu'aura la nouvelle voiture pendant la première session d'essai libre, car ces quelques 1 000 ajustements ne sont pas mis en œuvre à l'instinct : tout repose sur les données et leur validation continue. Par exemple, une nouvelle aile avant fait l'objet de nombreux tests avant d'être fabriquée.

Les nouvelles pièces voient le jour sous forme d'élément de CAO 3D pour être testées à l'aide de la Mécanique des Fluides Numérique (MFN), un ordinateur ultra-puissant qui fonctionne comme une soufflerie numérique. Si la pièce offre les performances attendues, elle est installée sur la version digitale de la voiture, dans le simulateur de course. Ce simulateur est extrêmement réaliste. Selon Max, la seule différence avec la réalité est l'absence de force d'accélération.

Si la pièce résiste à cet environnement, elle passe en production, mais d'abord sous forme de modèle réduit (60 %) afin d'être testée dans une soufflerie. Les résultats de ces tests permettent de valider l'environnement virtuel. Ce n'est que lorsqu'elle a passé toutes ces étapes que la pièce est fabriquée et installée dans la voiture.

World-of-Max-blog-003

Une armée d'analystes de données

Si Max doit prendre des décisions en une fraction de seconde pendant la course en se fiant à son intuition, il est épaulé par des centaines d'experts. Ils travaillent non seulement entre les courses, mais aussi pendant le Grand Prix : dans le paddock, ils étudient les données de la voiture pour savoir comment elle s'en sort.

Red Bull Racing possède une salle des opérations à Milton Keynes. Elle est équipée du plus grand écran 4K d'Europe et dans laquelle 40 autres analystes suivent ce qui se passe en direct. Ils ne regardent pas la course, mais les données de la voiture.

« En dix secondes, Max a obtenu des conseils pour régler le problème de sa boîte de vitesses. »

Une voiture de Formule 1 compte près de 1 500 capteurs qui mesurent toutes les données possibles et imaginables. Il y a la température, l'utilisation de carburant, la pression, l'usure du bas de caisse, le pourcentage de caoutchouc des pneus, l'énergie libérée lors du freinage...

World-of-Max-blog-004

Analyse et assistance en temps réel

Pendant un Grand Prix, Max est constamment en contact avec son armée d'analystes de données par l'intermédiaire de Gianpiero Lambiase, son ingénieur de course. Ils offrent leur expertise pour déterminer, par exemple, le bon moment pour faire un arrêt au stand et le type de pneu à utiliser. Mais la plupart des analyses entraînent des ajustements invisibles pour le public.

Pendant le Grand Prix du Japon, le 9 octobre dernier, Max a remarqué environ 10 tours avant la fin de la course que sa voiture changeait de vitesse très brutalement. Il a signalé le problème à Gianpiero Lambiase grâce à sa radio embarquée. Moins de dix secondes après, il a reçu des conseils pour régler ce problème lui-même grâce à son volant. Au virage suivant, la voiture de Max fonctionnait de nouveau correctement.

Al Peasland a déclaré : « Pour nous, la course n'est qu'un test comme un autre. C'est l'occasion d'enregistrer des données et de les ajouter à notre boucle de développement pour rendre la voiture encore plus performante pour la prochaine course. »

World-of-Max-blog-005

L'ère du numérique

C'est un univers fascinant, n'est-ce pas ? Ce qu'il y a de mieux, c'est que vous pouvez en tirer des leçons et ce, même si vous n'employez pas 750 grands scientifiques. Par exemple, la volonté de faire mieux chaque jour et de prendre des mesures pour y parvenir.

Dans le monde de la Formule 1, cette obsession pour s'améliorer est alimentée par le durcissement constant des règles et le regard de 80 millions de spectateurs à chaque course. Il n'y a sans doute pas autant de personnes qui scrutent vos faits et gestes. Mais vous devez tout de même faire face à un marché qui évolue rapidement.

Pour rester dans la course, il est indispensable de s'adapter à l'ère numérique. Je suis tenté de vous dire de « vérifier les journaux ». Mais nombre d'entre eux illustrent justement ce qui peut arriver si vous ne vous adaptez pas. C'est pourquoi les grandes banques s'intéressent à la technologie blockchain et les distributeurs aux applications de réalité augmentée.

World-of-Max-blog-006

Qui analyse vos données en temps réel ?

Imaginez que vous êtes Max Verstappen. Cela risque d'être assez difficile, étant donné que la vie de ce génie de 19 ans, plus jeune vainqueur de Grand Prix de l'histoire, est probablement aux antipodes de la vôtre. Mais essayez quand même de vous mettre à sa place.

Vous êtes Max. Cela signifie que votre entreprise est maintenant votre voiture. Comme vous le savez, elle génère énormément de données. Dans votre cas : la comptabilité, la gestion de stocks, les données clients,… Bien sûr, vous avez une équipe modeste dans le paddock pour traiter et analyser ces données.

« Maintenant, posez-vous les questions suivantes : Comment devenir une équipe ultra-performante ? Comment obtenir une salle des opérations à Milton Keynes ? Et qui procède à des analyses en temps réel quand vous en avez besoin ? »

Bienvenue dans le monde des logiciels de gestion dans le cloud.

Exact s'occupe de toutes ces tâches. Ou plutôt, Exact les rend possibles. Nous sommes votre salle des opérations. Nous permettons à votre expert-comptable de réaliser les analyses en temps réel dont vous avez besoin. Grâce à nos logiciels de gestion Cloud, votre expert-comptable a accès aux données à jour de votre entreprise. Ainsi, vous ne recevez pas uniquement les informations à la fin du trimestre, mais tout au long de la course.

World-of-Max-blog-007

La nouvelle technologie, appliquée avec intelligence

Exact aime l'ambition. Et l'innovation. C'est pourquoi nous apprécions Max et nos clients. Nous les aidons à concrétiser leurs ambitions. Nous ne le faisons pas en prenant le volant, mais en déployant intelligemment de nouvelles technologies. C'est de cette façon que nous les aidons à faire les bons choix au bon moment.

Vous aimez vous tenir au courant des innovations technologiques ? Exact aussi ! Nous faisons des recherches sur toutes les nouvelles technologies que nous découvrons et nous en parlons sur notre blog dédié. N'hésitez pas à visionner notre série d'interviews exclusives Inside the Workshop avec Max.

Partager cet article

Commenter