Dans moins de 10 ans, votre entreprise utilisera la blockchain, qu’elle le veuille ou non

Il y a une dizaine d’années, Satoshi Nakamoto, le créateur du Bitcoin, a discrètement remis en question le rôle des entreprises et organismes de confiance — les banques par exemple — en publiant une étude de huit pages expliquant comment décentraliser l’argent par le biais de sa cryptomonnaie. À l’époque, rares sont ceux qui ont mesuré le potentiel de ces huit pages.

En fait, la question ne porte pas sur la décentralisation de l’argent, mais sur la décentralisation tout court. Nakamoto ne s’est pas contenté d’expliquer comment nous pouvions reprendre le contrôle de notre argent : il a défini une nouvelle approche permettant à des individus sans le moindre lien de collaborer en toute confiance et en toute sécurité.

Dans cet article, nous allons présenter comment la blockchain (chaîne de blocs) va s’inviter dans votre entreprise d’ici moins de dix ans.

Commençons par l’essentiel : qu’est-ce que la blockchain ? Pour faire simple, la blockchain est une base de données — plus précisément une base de données en constant essor qui contient différents types d’informations et dont les propriétés sont tout à fait remarquables.

  • Une fois que des données y sont stockées, elles ne peuvent être modifiées ni effacées. Tout fichier enregistré via la blockchain est stocké pour l’éternité.
  • Aucune personne, aucune entreprise, ne gère cette base de données. A contrario, plusieurs milliers d’individus s’en chargent, chacun disposant d’une copie de la base de données.

Illustrons le principe de base de données de la blockchain par un exemple. Prenons un réseau composé de dix personnes possédant chacune un dossier vide et une page blanche (blocs). Dès que l’une de ces personnes effectue une opération importante — transférer de l’argent par exemple —, elle l’annonce à tous les membres du réseau.

personnes

Les 9 autres personnes notent l'annonce sur leur propre page jusqu’à ce que toutes les pages soient remplies. Lorsque c’est le cas, chaque personne doit en sceller le contenu en résolvant un puzzle mathématique. Cette opération permet de vérifier que toutes les pages présentent le même contenu et de garantir qu’elles ne peuvent être modifiées. Le premier qui scelle sa page est récompensé en recevant une certaine somme en cryptomonnaie. Une fois la page scellée, elle est ajoutée au dossier. Une nouvelle page est générée et le processus se reproduit, ad vitam aeternam.

chaine

Au fil du temps, ces pages contenant des enregistrements importants (transactions) sont ajoutées au dossier (chaîne) pour former la base de données (chaîne de blocs / blockchain). De par ses propriétés uniques, la technologie blockchain peut être utilisée dans de nombreux secteurs d’activité, des banques aux cabinets d’expertise comptable en passant par l’industrie du divertissement. Etudions maintenant les cinq domaines où les chaînes de blocs vont affecter les entreprises.

Des contrats intelligents

La blockchain va avoir un impact considérable sur la façon dont les entreprises travaillent les unes avec les autres. Dès lors qu'une entreprise conclut un accord commercial avec une autre, les deux parties doivent avoir la certitude qu’elles peuvent se faire mutuellement confiance.

Aujourd'hui, cette confiance repose sur un ensemble de documents énumérant toutes les conditions d’un engagement. Lorsque l’une des parties n’en respecte pas les termes, la loi peut être invoquée pour l’obliger à les appliquer, avec à la clé un processus potentiellement coûteux et fastidieux pouvant donner lieu à un procès. Dans le cas d’une rupture de contrat, le jeu n’en vaut généralement pas la chandelle.

Avec la technologie blockchain, bon nombre de ces contrats peuvent être convertis en contrats intelligents (smart contracts). Contrairement à leurs homologues classiques, les smart contracts s’appuient sur un code logiciel et sont exécutés par le réseau blockchain. Ils ne peuvent être modifiés après avoir été signés, de sorte qu’aucune des parties prenantes ne peut se retirer avant d’avoir rempli sa part. Une fois déclenché, un contrat intelligent rédigé en code sur la blockchain est totalement inaltérable.

Prenons un exemple. Vous faites partie d’un groupe de rock et voulez vendre votre musique à quelqu’un, ce qui signifie que vous devrez lui envoyer un fichier audio. Comment avoir la certitude que votre acheteur paiera après l’avoir reçu ? Dans le même temps, l’acheteur peut lui aussi être sceptique, craignant de ne jamais recevoir le fichier s’il effectue le premier pas. Avec un contrat intelligent, dès que l’acheteur a transféré l’argent, le fichier audio lui est immédiatement envoyé. Une fois le contrat déployé, personne ne peut en empêcher l’exécution. Les deux parties peuvent donc faire confiance au code.

Des paiements instantanés

Si votre entreprise doit effectuer des règlements internationaux, la blockchain peut également être utile. Une des grandes promesses de la blockchain est que tôt ou tard, elle remplacera l’argent. Ce qui implique bien entendu un changement radical qui devrait prendre plusieurs années, voire décennies. Mais nous pouvons déjà utiliser la blockchain pour transférer de l’argent à travers le monde en quelques minutes au lieu de plusieurs jours. Avantage de la monnaie décentralisée, les paiements peuvent être exécutés directement entre pairs sans qu’aucun intermédiaire — une banque, par exemple — ne vienne ralentir le processus.

carte du monde

Des références vérifiées pour le recrutement

S’il l’on en croit les experts, les robots et les automates industriels travailleront un jour à notre place. Mais d’ici là, les chefs d’entreprise ont encore besoin de femmes et d’hommes pour faire tourner leur société. Mais une entreprise peut rencontrer certaines difficultés pour recruter les bons salariés.

Mais que se passerait-il si les informations concernant d’éventuels recrutements devenaient publiques ? Comme nous le voyons dans cet article, la blockchain peut ouvrir la voie à une vérification des références à la fois plus rapide, moins onéreuse et « sans confiance » (c’est-à-dire, sans que les intervenants soient obligés de faire confiance à un autre être humain). À chaque personne serait associé un historique des commentaires soumis tout au long de leur carrière par leurs employeurs. Il suffirait aux recruteurs d’examiner rapidement ce dossier pour décider si le candidat présente les qualifications requises pour le poste à pourvoir.

Certes, cette solution semble intéressante pour les nouveaux employeurs, mais que faire si cet historique contient de fausses informations ? Supposons que votre ancien patron est une personne détestable. Ses réactions négatives vous suivront-elles jusqu’à la retraite ?

Pour éviter qu’une telle situation se produise, le système de référence devra être à double sens. De cette façon, les employés auront également la possibilité d’évaluer leurs employeurs et, le cas échéant, de s’évaluer les uns les autres. La présence dans le système d’évaluations émanant d’un employeur traînant une mauvaise réputation aura ainsi moins d’impact que l’avis d’une personne dont la confiance a été validée.

Un stockage dans le Cloud optimisé

Si vous dirigez une entreprise, il est fort probable que vos données soient stockées dans le Cloud. Selon une étude récemment publiée par le fournisseur de services Cloud BCSG, un nombre croissant de petites et moyennes entreprises adopte le Cloud computing. À l’heure actuelle, 64 % des dirigeants de PME disposent de solutions de Cloud (3 en moyenne). Ce pourcentage devrait passer à 72 % au cours des trois prochaines années.

La blockchain joue un rôle formidable dans la décentralisation du stockage sur le Cloud, car elle permet à des personnes ne se connaissant pas de travailler ensemble. Au lieu de stocker des fichiers sur un serveur centralisé, il est possible de les enregistrer sur des périphériques disséminés aux quatre coins du monde.

Quel est le mode de fonctionnement ? Tout fichier stocké dans le Cloud sera scindé en petits morceaux, qui seront stockés sur différents périphériques connectés au réseau. La blockchain enregistre sur quel périphérique chacun de ces morceaux est enregistré, et lorsque vous souhaiterez récupérer le fichier, le système se chargera de le reconstituer à partir de ces informations.

Vos données seront plus sécurisées dans un environnement de stockage décentralisé que dans le Cloud classique. En effet, si le stockage centralisé sur le Cloud enregistre les documents sur différents supports de sauvegarde, le stockage décentralisé les conserve sur un plus grand nombre de périphériques, ce qui augmente la fiabilité.

De plus, la force des systèmes centralisés est fonction du niveau de sécurité qu’affichent les serveurs d’une seule entreprise. En utilisant des réseaux décentralisés, les documents ne sont plus stockés sur un unique support, ce qui empêche les hackers de faire main basse sur vos données.

Moins de hiérarchie pour une meilleure gouvernance

En utilisant un ensemble de contrats intelligents en plus d’une chaîne de blocs, les communautés peuvent disposer d’une gouvernance sans hiérarchie. Il est fort probable que votre entreprise sera bientôt débarrassée de toute bureaucratie, et que toutes les décisions importantes qui affectent son organisation au sens large pourront être prises par le biais d’un processus de vote transparent exécuté sur une chaîne de blocs.

Chaque proposition sera soumise sous la forme d’un smart contract que tout le monde pourra valider par un vote.

pictogramme

Récompenser les bons comportements

La technologie blockchain va débarquer dans les PME probablement plus vite que vous ne l’imaginez. Pour les chefs d’entreprise, c’est synonyme de décisions plus pertinentes. Exact travaille actuellement sur un pilote pour le déploiement d’une nouvelle solution basée sur la blockchain.

Prenez un chef d’entreprise qui a besoin de recevoir certains produits sous 24 heures et doit trouver un fournisseur. L’entreprise A est peut-être meilleur marché, mais l’entreprise B respecte toujours les délais de livraison. Dans ce cas, la société B sera probablement la meilleure option.

Tout l'intérêt de la blockchain réside dans le fait que le système récompense les bons comportements au lieu de punir les erreurs. Si vous payez toujours vos factures à temps, si vous livrez les produits dans les délais, un dossier public sera là pour le prouver. En d’autres termes, les entrepreneurs seront davantage motivés pour respecter les règles, et tout le monde sera gagnant.

Pour diriger une entreprise pérenne, il est impératif de suivre l’évolution des nouvelles technologies. C’est pourquoi Exact, éditeur de logiciels de gestion Cloud pour les TPE PME, teste actuellement de nouvelles fonctionnalités basées sur la technologie de blockchain. Exact accompagne quotidiennement plus de 350 000 entrepreneurs en France et en Europe.

Partager cet article

Commenter